le bal de sceaux

 

 

balzac le bal de sceaux balzac le bal de sceaux

Sous la Restauration. Emilie de Fontaine, dernière enfant d’une vieille famille noble mais désargentée, déclare ne vouloir épouser qu’un noble et pair de France, alors que ses frères et sœurs ne dédaignent pas se mésallier en épousant des roturiers. Elle tombe amoureuse de Maxime Longueville, jeune homme à l’éducation parfaite. Emilie s’imagine qu’il est noble, mais le voyant travailler dans une boutique, son orgueil lui interdit de reconnaître le jeune homme qu’elle aime. Mais elle apprendra que Maxime est le fils du député Longuville, qu’il s’est sacrifié pour constituer à son frère aîné un majorat. A la mort de son père, Maxime deviendra vicomte et pair de France. Emilie, dont l’orgueil lui a fait perdre tout espoir de bonheur, épousera son grand-oncle, le comte de Kergarouët.



PUBLICATION

Le Bal de Sceaux ou le Pair de France paraît pour la première fois en avril 1830 dans le tome I des Scènes de la Vie Privée (2 volumes in-8 Mame et Delaunay-Vallée, Paris 1830). Un fragment de la nouvelle avait paru dans « Le Volcan » du 4 janvier 1830. La nouvelle paraît ensuite dans les rééditions de 1832, 1835, 1839. Elle entra en 1842 dans le tome I de la Comédie Humaine.

Dédié à Henri de Balzac

l'oeuvreaccueil