une double famille

 

 

balzac une double famille balzac une double famille

 

 

A Bayeux et Paris de 1815 à 1822. Le comte de Granville épouse Angélique Bontems, qu’il croit aimer. Mais il s’aperçoit vite que sa jeune femme se consacre davantage à la religion, en parfaite bigote, qu’à lui même. De leur union naîtra quatre enfants. Ne trouvant dans son ménage aucun amour, aucune chaleur, il prend comme maîtresse Caroline Crochard, de qui il aura 2 enfants. Celle-ci le quittera quelques années plus tard pour un jeune voyou. Elle mourra dans la misère. Le comte de Granville apprendra de la bouche de son propre fils que son fils adultérin dont il n’avait plus aucune nouvelle est devenu un voleur.



PUBLICATION

Paraît pour la première fois en 1830 sous le titre de « La femme vertueuse » . En 1842, ce récit entre sous son titre actuel dans le tome I de la Comédie Humaine.

Dédié à la comtesse Louise de Thürheim

 

l'oeuvreaccueil