honorine

 

 

balzac honorine balzac honorine balzac honorine

 

Engagé comme secrétaire par le comte de Bauvan, le baron de l’Hostal s’interroge sur la vie de solitude qui est celle de son maître. Celui-ci lui raconte un jour son histoire. Abandonné par sa femme Honorine peu après son mariage, le comte de Bauvan est toujours épris d’elle. Il continue à la protéger, à subvenir à ses besoins sans qu’elle le sache. Le comte envoie son jeune secrétaire intercéder en sa faveur. Honorine se confie à lui, lui raconte son mariage dénué de passion, ses désillusions. Il parvient à ce qu’Honorine accepte de retourner chez son mari. Mais Honorine meurt peu après, ne pouvant aimer son mari et se refusant à faire semblant.
Cette histoire est raconté par le baron de l’Hostal à Mlle des Touches, Léon de Lora et Claude Vignon.



PUBLICATION

Paraît pour la la 1ère fois en 2 volumes in-8, chez Potte en 1844. Entre en 1845 dans le tome IV de la Comédie Humaine.

Dédié à Achille Dévéria

l'oeuvreaccueil