En Russie...

En Russie, au siècle idéaliste et romantique de Pouchkine et de Tolstoï, Balzac connaît des hauts et des bas. On passe d'une certaine indifférence à une bienvaillante attention avec Bielinski, enfin avec Dostoievski.

Dostoievski a fait beaucoup pour une meilleure reconnaissance de la Comédie Humaine en Russie. Bien que l'aristocratie et une grande partie de la bourgeoisie parlait et écrivait correctement le français, la traduction en russe d'Eugénie Grandet publiée par l'auteur de Crime et Châtiment en 1837 amène un plus vaste public à comprendre et aimer Balzac.

Les réalistes russes, Gorki en particulier, se montrent favorables à l'écrivain français dont ils louent les dons surprenants d'analyse de la société. Tourgueniev, cependant, exprime quelques réservés : "C'est un ethnographe, pas un artiste."

 

 

Dostoievski
Gorki
dostoievski
gorki

 

 

Tourgueniev

biographie

 

retour


 

balzac et la critique