la vendetta

 

 

balzac la vendetta balzac la vendetta

A Paris, sous Napoléon, puis sous la Restauration. Deux familles corses se haïssent mortellement. Les di Piombo viennent à Paris où ils bénéficient de l’appui des Bonaparte. A la chute de l’Empereur, Ginevra di Piombo tombe amoureuse de Luigi Porta, un fidèle de Napoléon. Mais ce jeune homme est le dernier représentant de la famille Porta, ennemie des di Piombo. Bravant la volonté de son père, Ginevra se marie avec Luigi Porta. Son père la renie. Le jeune couple finira dans la misère et en mourra.



PUBLICATION

Un fragment, intitulé « l’Atelier » paraît le 1er avril 1830 dans « La Silhouette ».
« La Vendetta » paraît pour la première fois dans les Scènes de la Vie Privée (Paris, Mame et Delaunay-Vallée, 2 volumes in-8, 1830). La nouvelle entre en 1842 dans le tome I de la Comédie Humaine


Dédié en 1842 à Puttinati

 

l'oeuvreaccueil